Le diabète chez l'adulte

Les examens de suivi

Il est très important de veiller à bien équilibrer votre diabète ce qui vous permettra d’éviter les complications de celui-ci (voir : mon diabète est-il bien équilibré ?).

C’est à votre médecin d’établir avec vous un programme de suivi de votre diabète en fonction :

  • de vos autres facteurs de risque (exemple : un diabétique qui fume a un plus gros risque cardiaque qu’un diabétique qui ne fume pas et devra donc avoir un suivi cardiologique plus rigoureux)

  • du degré d’équilibre de votre diabète (exemple : un diabète mal équilibré s’accompagnera plus vite de complications (rétine, rein, ...). Les examens de suivi et de dépistage de celles-ci seront donc programmés plus précocement et intensivement)

Quoi qu’il en soit, il faut que vous consultiez votre médecin pour faire avec lui régulièrement le point sur votre diabète.

Par simple prise de sang, suivre le dosage de l’ HbA1c

Il faut faire un dosage de votre HbA1c (hémoglobine glycatée) tous les 3 mois par simple prise de sang. L’HbA1c est une moyenne qui reflète l’équilibre de votre diabète durant les 6 à 8 semaines précédant la prise de sang. Chez les non-diabétiques elle est de l’ordre de 4 à 6 % pour une moyenne de glycémie sous les 120 mg/dl. Chez les personnes diabétiques, l’objectif du traitement est d’arriver à une HbA1c sous les 7 % (voir : mon diabète est-il bien équilibré ?).

Quelles sont les correspondances entre l’HbA1c et les glycémies moyennes ?

  • une HbA1c de 6% correspond à une glycémie moyenne de 120 mg/dl

  • une HbA1c de 7% correspond à une glycémie moyenne de 150 mg/dl

  • une HbA1c de 8% correspond à une glycémie moyenne de 180 mg/dl

  • une HbA1c de 9% correspond à une glycémie moyenne de 210 mg/dl

  • une HbA1c de 10% correspond à une glycémie moyenne de 240 mg/dl

  • une HbA1c de 11% correspond à une glycémie moyenne de 270 mg/dl

  • une HbA1c de 12% correspond à une glycémie moyenne de 300 mg/dl

  • une HbA1c de 13% correspond à une glycémie moyenne de 330 mg/dl

Il faut suivre le poids et le tour de taille

L’objectif visé par le contrôle de votre poids est de vérifier s’il n’y a pas une surcharge pondérale qui rend ou rendra votre organisme résistant à l’action de l’insuline et qui augmente votre risque cardio-vasculaire. Un lien direct a été établi entre la graisse intra-abdominale (dans l’abdomen) et le risque cardio-vasculaire.

Les recommandations actuelles sont :

Tour de taille en-dessous de 88 (80)cm pour les femmes et 102(94) cm pour les hommes, (cette mesure se faisant avec les repères suivants : au niveau de l’ombilic, entre les dernières côtes et les crêtes iliaques)

Poids : l’objectif visé est d’obtenir un équilibre de poids qui se calcule de la façon suivante. C’est le body-masse index (BMI) ou l’indice de masse corporelle(IMC) qui égale le rapport du poids sur la taille au carré : poids(kg) /(m²).

On parle :

  • d’un équilibre de poids s’il est entre 18,5 et 24,9

  • de surcharge pondérale s’il est entre 25 et 29,9

  • d’obésité s’il est supérieur à 30

  • d’obésité extrême s’il est supérieur à 40

Exemple :

Madame X qui mesure 1m 65 et pèse 80 kilos a un BMI ou IMC de 29 et présente donc une surcharge pondérale. Pour sa taille on sait déterminer qu’elle devrait peser moins de 70 kilos et donc en perdre 10 pour être en équilibre de poids et améliorer sa santé globalement et l’équilibre de son diabète.

Entrez votre poids (kg) :
Entrez votre taille (m) :
Votre BMI est de (kg/m²) :

Perdre du poids n’en pas souvent facile. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à se faire aider et accompagner par des spécialistes (médecins, diététiciennes..).

Il faut chasser le tabac

Le tabac nuit à la santé. Chez les personnes diabétiques déjà plus à risque d’avoir des complications cardio-vasculaires, il est à éviter tout particulièrement. Si vous fumez, il faut absolument diminuer, voir arrêter. Parlez-en à votre médecin, de nouveaux médicaments existent qui vous permettront de mieux vivre le sevrage.

Il faut contrôler la tension artérielle

L’hypertension artérielle, souvent fréquente chez les personnes diabétiques, surtout de type 2, est à contrôler pour diminuer le risque cardio-vasculaire. Il n’est donc pas rare que votre médecin traitant soit amené à vous prescrire des antihypertenseurs pour ramener votre tension sous les 13/8.

Il faut abaisser le cholestérol

L’hypercholestérolémie est facteur de risque cardiovasculaire bien connu. Elle accroit encore davantage le risque lié à l’hyperglycémie du patient diabétique, surtout de type 2. La plupart des patients diabétiques de type 2 doivent recevoir un médicament hypocholestérolémiant (statine). Parlez-en à votre médecin.

Il faut faire le point sur votre activité physique

Elle fait partie du traitement du diabète. Une activité physique régulière :

  • permet à l’insuline de mieux fonctionner et améliore donc les glycémies,

  • diminue le cholestérol

  • améliore la tension artérielle

  • aide à contrôler le poids (elle diminue la masse grasse et augmente la masse maigre (les muscles).

  • apporte beaucoup au niveau psychique et bien-être (augmentation du souffle, meilleure récupération à l’effort….)

L’activité physique recommandée est de 30 minutes par jour. Si vous êtes fort sédentaire :

  • Allez-y progressivement, 10 minutes la première semaine, puis 15, 20 …pour ne pas vous décourager et pour vous habituer.

  • Choisissez une activité qui vous plait, seul ou en groupe. Si vous avez du plaisir à la pratiquer, vous aurez plus facile pour poursuivre.

  • Diversifiez vos activités (piscine quand il fait mauvais, marche et vélo quand il fait bon pour ne pas être tributaire du temps).

  • De petites choses peuvent aussi augmenter votre activité physique dans le quotidien : prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur, faire un jardin, aller chercher le journal ou le pain à pied…)